Articles relevant de la section

LECTURE URBAINE

Scène, dispositif, tracé et sens de la ville

Muraille_Mer Marmara

De la mer de Marmara à la Corne d’Or, éprouver le seuil de Constantinople au travers d’une marche le long de ces quelque sept kilomètres. Le mur de Théodose II est une coupe longitudinale dans la ville péninsulaire d’Istanbul… un ambivalent marqueur des contradictions de la mégalopole. En recueillir les ambiances, pas à pas.
Les tours Sitesi

Davantage frontière que transition, espace d’une avant-garde post-exotique qui fait le siège de la vieille ville. Purgatoire du choix de civilisation. La toponymie appelle ce sentiment.
mississippi

Le Mississippi m’a délivré, à sa manière et par-devers moi, l’enseignement d’un univers qui peut m’anéantir et me submerge. Transi par la grandeur mathématique de sa nature sublime, j’ai senti à l’accotement de son cours mon estomac se situer «géographiquement», à un point très précis de convergence des lignes du monde.
Depuis El Alto—©Jessica Biermann-Grunstein

Une seule ville désormais qui couvre comme un tapis incohérent, en défi aux règles de l’urbanisme, chacun des recoins de la quebrada, les falaises, les ravins, la mâchoire ouverte de la terre somptueuse et colérique; ville tentacule insolente et téméraire, obstinée et qui ne cesse de s’étendre, qui se déploie comme l’aile d’un rapace, défiant l’altitude et l’équilibre.
Portrait de Eminönü

Il arrive qu’on se laisse abuser par les mots, évidemment. Et quand on lit, par exemple, qu’Istanbul est la Rome de l’Orient méditerranéen, on pourrait imaginer ce palimpseste de monuments qu’on trouve encore dans la première capitale de l’Empire…
Pariétaire ne dérangeant pas le sommeil du chat de Beyoglu

À Istanbul les plantes sont très modestes, ubiquitaires, résistantes, invisibles. Parietaria Judaica, la Pariétaire de Judée, de la famille des urticacées, y est omniprésente. Dans le néant des villes se glissent les plantes sans nom…
Un taon

Ou comment l’étymologie du nom du Bosphore (« le passage de la vache »), s’expliquerait par le passage de IO, métamorphosée par Zeus en vache pour échapper à la jalousie de Hera, qui la fait néanmoins poursuivre par un taon jusqu’aux confins du monde connu.
Vue sur le Bosphore et la Mer Noire

Au nord de la partie occidentale d’Istanbul, la commune de Cumhuriyet est une ville accrochée à un promontoire de verdure dominant le Bosphore. À la sortie de la station de métro, le plus remarquable est cette forêt de Belgrad, avec ses chênes à perte de vue. Sûr que les investisseurs immobiliers vont jouer sur les promesses de rente foncière que le développement urbain annonce, mais à quel prix pour les populations encore rurales qui vivent ici ?
Un lotissement TOKI

Symbole de la mobilisation populaire contre des projets urbains discutables, Sulukule était l’âme Rom d’Istanbul. Des chercheurs et des explorateurs urbains ont rendu compte du processus de démolition de ce quartier. La documentation de l’histoire de Sulukule reste vivante, alors que tout est à présent rasé.
PK—Le port—©capsurlextreme

PK disparaît, et la civilisation avec — quelques kilomètres seulement et une improbable piste reliant les villages kamtchadales vous la fait oublier, un regret peut-être, avec le mal au reins. Quitter PK. Je me demande si PK n’est pas l’autre nom de ce que nous quittons quand la ville ne nous tient plus, qu’elle est un territoire sans essence particulière, un reflet dans la vitre d’un compartiment du train en partance.