Accueil»Actualités»
Lotville, landscape of desire

Lotville, landscape of desire

0
Partages

Nous chercherons dans l’histoire de l’urbanisme des solutions aux challenges de notre société actuelle, nous collecterons les histoires des personnes qui ont circulé dans la vallée, comme un schéma pour le développement futur, nous installerons les premiers fragments d’une ville visionnaire et nous serons nous-mêmes les premiers à tester une nouvelle façon de vivre entre la ville et la campagne.

Les artistes et architectes de Raumlaborberlin ont été invités par la Maison des Arts Georges Pompidou à réaliser un Parcours d’art contemporain en vallée du Lot. Raumlabor a décidé de ne plus pleurer la défaite des utopies architecturales de ses Super Héros — Archigram, Superstudio, Yona Friedman, Frei Otto, Buckminster Fuller, Ant Farm ou Cedric Price. Lotville est une expérimentation visionnaire de ce que pourrait être une ville « refuge » élaborée depuis un désir de campagne. Lotville propose une architecture jouissive et transparente, à pratiquer dans le secret paysage de l’in-betweenness.

Auparavant

En ce monde pour le déclin

Ensuite

Le boudoir2.0 s'installe à Arles

Pas encore de commentaire

Commenter cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>