Accueil»Notes»Mighty Mississippi

Mighty Mississippi

1
Partages

Ses eaux turbides aux remous puissants et obscurs ont à présent avalé la végétation qui pousse en bas des levées. À la jauge de Carrollton, on regarde avec inquiétude le niveau monter inexorablement. Dans la paroisse de Plaquemine, un arrêté interdit la circulation des véhicules automobiles le long des digues. Des infiltrations sont constatées près des levées des paroisses d’Ascension et d’Iberville, à St. James, Saint Bernard, Jefferson et West Baton Rouge aussi. Les inspections de la solidité des levées sont désormais quotidiennes de Baton Rouge jusqu’à Venice.

Les fortes intempéries au Texas, les pluies répétées dans le Midwest, notamment au cours de la tempête tropicale Bill, ont gonflé les cours d’eau supérieurs du Mississippi et de l’Ohio. C’est à présent le sud de la Louisiane qui observe l’eau gagner plusieurs pieds de hauteur par rapport à la normale saisonnière. Le risque de formation d’ouragan est pour l’instant inexistant, grâce à la haute pression anticyclonique sur le continent, inhabituelle aussi en cette période, conjuguée à la bonne circulation des vents en couche supérieure de l’atmosphère, au-dessus des Caraïbes et du Golfe du Mexique. La survenue d’une tempête tropicale, même de catégorie 1, aurait des conséquences funestes si elle suivait l’axe du fleuve, l’onde de tempête accroissant le niveau du Mississippi et menaçant la Nouvelle Orléans.

Cependant, en amont, l’Army Corps of Engineers s’active et a déployé des kilomètres de remparts de sacs de sable dans les zones critiques, autour du système de contrôle des inondations. Construit dans les années 1950, l’évacuateur de crues de Morganza appartient au dispositif du Old River Control, qui vise à détourner l’eau de la rivière Mississippi dans le bassin de l’Atchafalaya. Pour l’instant, les ingénieurs militaires refusent de l’activer, ce qui mécontente les agriculteurs de Pointe Coupée dont les cultures de soja sont perdues sur 4000 acres de terres. La politique s’y mêle du coup, mais les experts restent ferme sur le robinet et déclarent n’agir qu’en vertu d’indicateurs systémiques précis sur le bassin hydrographique du Mississippi. Ici, il semble qu’on doive s’en remettre à l’esprit géométrique…

Mississippi-riverMississippi-riverMississippi-river

[Mise à jour : aujourd’hui 13 septembre, j’apprends par un tweet du géographe Richard Campanella que le Mississippi a été mesuré à 2,9 pieds au-dessus du niveau de la mer, à la jauge de Carrollton. Deux mois auparavant, il dépassait les 15 pieds.]
Auparavant

Que représente la ville pour nous, aujourd’hui?

Ensuite

Mound Builders, les bâtisseurs de paysage

Pas encore de commentaire

Commenter cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>