Récemment

Hong Kong perspective

C’est depuis Hong Kong que s’élabore la revue académique « Perspectives chinoises ». Il s’agit de la plus importante et de la première revue de recherche française, publiée en français et en anglais, entièrement consacré à la Chine contemporaine. Le trimestriel a dépassé les 100 numéros en 2008.
tokyo_pmenard

Au début, c’est comme une distraction nouvelle. La ville ne construit pas son identité urbaine sur le passé mais sur le futur. L’épreuve de force est raisonnable. Une façon généreuse et risquée d’habiter le monde: comme chaque fois que le désir nous anime. La volonté de laisser un souvenir impérissable, faisons-le aussi pour l’énergie du futur.
La ville est spectacle

Sous le thème «Meilleure ville, meilleure vie», l’Organisateur de l’Expo 2010 souhaite répondre aux trois questions suivantes à travers les expositions, les événements thématiques ainsi que les forums: Quel type de ville rend la vie meilleure? Quel type de vie rend la ville meilleure? Quel type de développement urbain rend notre planète meilleure?
8_22_Michael Wolff2

Je me souviens de «La vie mode d’emploi» de Perec, et pour lui, Hong Kong c’est l’enfer. Je me souviens des «miroirs profonds» et «des riches plafonds» de Baudelaire, et pour lui, Hong Kong c’est l’enfer.
Escalators de Peak Tower

Espace singulier dont la spécificité passe pourtant inaperçue… De la cave au toit, l’escalier délimite pourtant l’habitat. Jusqu’à la concurrence de l’ascenseur, son parcours clôt l’édifice dans sa raison d’être. Il «dessert»: pesons toute l’ambiguïté du verbe. Épreuve physique, l’escalier est le plus ingrat et asséchant des modes de déplacement. Instrument de sélection, il nie toutes les frictions mécaniques qui ne soient celles du piéton en bonne santé. Mais sans même parler de «concurrence», le monde mécanisé et automatisé a introduit du jeu dans la phénoménologie de l’escalier.
Grands immeubles-tiltshift

Là, tu poseras une forêt d’immeubles, une forêt profonde avec des arbres de géants. Oui, il en faut beaucoup. Non, tous hauts, très hauts. Tu penseras aux feuilles. Oui, les enseignes. Oh, de la couleur que tu veux. Tout ce que tu trouves. Enfin, du rouge et du jaune surtout. Pour la peinture des immeubles, des gris, perle et anthracite pour le centre, béton pour le reste, avec du vert ou de rose de temps en temps. Et des fenêtres par milliers.

NOTES

ACTUALITÉS

LIGNES

SHARE

Accueil