Accueil»Notes»
Aujourd’hui que l’enfer n’est plus sous terre

Aujourd’hui que l’enfer n’est plus sous terre

0
Partages

« Un texte très percutant dans son style, dans sa manière d’utiliser la langue, dans cet usage du verbe et du vocable, dans cette tentative désespérée de continuer à faire vibrer la poésie, dans cette reconstruction totalement imaginaire d’un opéra perdu, et dans cette aspiration à renouer des liens, et surtout à renouer les strates du temps, à montrer qu’il existe finalement des boucles temporelles et que ce mythe très ancien, très lointain, de la descente aux enfers d’Orphée pour retrouver Eurydice, d’un couple qui cherche à se renouer, a encore beaucoup à nous dire… et peut-être même plus encore aujourd’hui que l’enfer n’est plus sous terre mais désormais tout autour de nous. »

Nikola Delescluses

Dans l’émission littéraire Paludes diffusée sur Radio Campus Lille, le critique Nikola Delescluses lit et interprète le premier roman de Claire Dutrait, Aujourd’hui Eurydice, paru récemment aux éditions Publie.net.

Auparavant

Acosmies. Sur la frange d’un monde inhabitable

Ensuite

Réécouter l'exploration d'un mirage

Pas encore de commentaire

Commenter cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>