Articles par

Urbain, trop urbain

Urbain, trop urbain

Collectif fondé en 2010; se propose de saisir les métamorphoses actuelles de la ville.

Conférence prononcée dans le cadre de l'exposition "La sardine, le romarin et la torchère".

Cette exposition met en jeu des regards d’habitants sur leur ville, des travaux de recherche et de création in-situ d’artistes d’horizons pluridisciplinaires et des études scientifiques de l’impact des industries sur le vivant du territoire.
Parmi les chefs d’œuvre du genre, le fabuleux et énigmatique film de Nicholas Ray et Budd Schulberg, “La forêt interdite” (1958)

Les Journées du film sur l’environnement s’ouvrent cette année sur une programmation réflexive, fondée sur les quelque 550 films qui ont été réunis sur le sujet au travers des précédentes éditions.
Vanishing-Earth_16-08-23_7

Vol d’observation du côté de St James et de Baton Rouge, au-dessus des zones résidentielles et des infrastructures industrielles qui ont été les plus touchées par les récentes inondations du sud de la Louisiane, à l’est du fleuve Mississippi.
Louisiana Story, par Robert Flaherty. N&B 78 minutes. 1948

Entre Camargue et Louisiane, le 4 février, une séance au cinéma Le Méliès de Port-de-Bouc, à l’initiative de Matthieu Duperrex, auteur en résidence à La Marelle, avec la complicité de Film Flamme Le Polygone étoilé.
Fos4

C’est une ville magnifique que Bouc, seulement elle a le malheur contraire à celui du cheval de Roland: le cheval de Roland n’avait qu’un seul vice, celui d’être mort; la ville de Bouc n’a qu’un seul défaut, celui de ne pas être née.
Valero2

Poétique des sols et du sédiment — une proposition de Matthieu Duperrex — rencontre à la galerie La Ville Blanche, Marseille, le mercredi 20 janvier à 19h.
C’est quoi ce travail? ©Shellac

Je l’entends, je la sens, je la caresse un peu, j’ai été voir les niveaux tout ça, elle me fait un bruit enchanteur, ça tapote… et je me casse! Je m’enfuie de l’usine…
DeltaRhone

Le delta se construit peu à peu aux dépens de la mer. Ce n’est d’abord qu’une suite de monticules de boue, des theys, incessamment mobiles, qui ne paraissent d’abord que pour disparaître…
Culture interface - numerique et science-fiction

L’exposition “Culture interface : numerique et science-fiction“ montre comment une grande partie des manières de contrôler les machines semble avoir été conçue en lien avec des objets fictifs provenant des cultures de l’imaginaire.
Mark Boubnov, Cinéma Saturn, 1970

Togliatti révèle les dessous de l’urbanisme russe au XXe siècle, le parcours de ses créateurs face au pouvoir, l’invention ex nihilo d’infrastructures certes titanesques mais voulant rester au service de l’homme, entre zones d’ombre et accomplissements.