Ce projet consiste à écrire une « archéologie » du sédiment par la mise en écho de deux territoires, les deltas du Mississippi et du Rhône. Les sédiments sont la vie. Ils se déplacent en suspension, puis se déposent et s’empilent pour former un sol, un pays fertile. Tenus en corset par les digues et levées, soumis aux exigences de l’industrie et du commerce, les fleuves nourriciers se sont dissociés de leurs deltas. L’érosion affecte à une vitesse inouïe un pays suspendu entre houle et nuages, elle atteint aussi des cultures fragiles. Une poétique, qui s’abreuve à l’abondance des langues sédimentaires, doit témoigner de ces phénomènes significatifs de notre condition contemporaine.
Chaque année, La Marelle organise, en association avec Alphabetville et Le Bec en l’air, un appel à projet destiné à concevoir une œuvre littéraire d’un format numérique, que les candidats doivent élaborer durant une résidence de création d’une durée de six semaines. Matthieu Duperrex, adossé à Urbain, trop urbain, est le lauréat de l’édition 2015 avec Sédiment(s), une mise en écho des deltas du Mississippi et du Rhône au travers d’une écriture documentée, dans la continuité de Gaïa in Nola.
Les sédiments fixent dans leur jeune histoire ce que le sol rend de la marche industrielle forcée de la civilisation occidentale. Ce temps géologique invite donc dans sa matérialité-même les événements humains, comme si un raccourci était à présent ménagé entre des plans de durée qui n’avaient rien à voir entre eux auparavant. Ou tout du moins, c’est ce que nous avions cru apprendre: qu’il n’y a d’histoire que celle des hommes.
Les sédiments des deltas annoncent à présent cette nouvelle époque, celle où la temporalité des choses de la terre s’invite dans celle des hommes et la questionne. Peut-être sommes nous en train de sortir du rêve éveillé d’une Modernité hors sol? Peut-être que l’arrachement à cette existence éthérée de la croissance économique prédatrice passera par la gifle d’un changement de paradigme? It’s the Geology, stupid.
À propos de la Marelle

LaMarelle_header-05Implantée depuis 2010 à la Friche de la Belle de Mai (Marseille), La Marelle soutient la création littéraire et accompagne les auteurs dans leurs projets en leur offrant un espace de vie, des moyens financiers et humains. Elle édite, produit et diffuse des œuvres singulières, innovantes et généreuses.

Site Internet


Fos-sur-Mer, Bouches-du-Rhône
Fos-sur-Mer, Bouches-du-Rhône
Lauderdale, Louisiane
Lauderdale, Louisiane
Nouvelle célébration des sédiments, performance de Matthieu Duperrex
Nouvelle célébration des sédiments, performance de Matthieu Duperrex


ARTICLES ET NOTES DE TRAVAIL