Récemment

Tom Uttech, Enassamishhinjijweian, 2009 (détail, Crystal Bridges Museum of American Art)

Avec “Croire aux fauves”, Nastassja Martin scelle un récit d’identité fracturée entre deux cosmologies. Un récit où, comme le soulignait Georges Bataille, rien ne nous est plus fermé que cette vie animale dont nous sommes issus. Et cependant, la traversée des frontières est riche de métamorphoses pour penser l’avenir.
© Frédérique Aït-Touati, Alexandra Arènes, Axelle Grégoire

Quatrième opus des expositions de Bruno Latour au ZKM-Karlsruhe, et la plus monumentale de toutes, “Critical Zones” ouvre d’abord virtuellement le 29 mai 2020 avec un Streaming-Festival de trois jours et se déroulera jusque fin février 2021. Où atterrir? Sur une zone critique, une mince couche d’espace, de quelques kilomètres d’épaisseur seulement mais où la vie est possible, ici et nulle part ailleurs.
Angola Plantation_Molitor

Alors que la bouche du Mississippi avance sur le Golfe, le cours s’allonge, le gradient décline et la vitesse du débit ralentit, le sédiment se dépose on fond du lit, s’accumule, parfois tant que le Mississippi peut basculer dans un autre sillon, emprunter une déclivité et couper un bras.
Sols 8

Échange entre Matthieu Duperrex et Jean-François Vian sur les enjeux anthropocènes liés à notre rapport aux sols. Une discussion radiophonique animée par Joan Casanelles, enregistrée le 29 janvier 2020 durant la semaine “À l’école de l’Anthropocène” organisée par l’École Urbaine de Lyon.
Vaches dédomestiquées du maquis corse

Les changements inédits de l’environnement obligent à reconsidérer toutes les alliances et rivalités entre les vivants. Le statut diplomatique des relations écosystémiques, legs inattendu de l’anthropisation effrénée de la Modernité, nous prédispose à leur défense contre des rapports unilatéraux à la terre dont l’aspect colonial éclate au grand jour.
Boues rouges, sédiments

L’histoire de la Terre se lit dans les sédiments comme dans un livre ouvert. Mais les sédiments fixent aussi dans leur jeune histoire ce que le sol rend de la marche industrielle forcée de la civilisation occidentale. D’où la nécessité de l’épreuve artistique de cette discordance des sols, des temps, des énergies et des représentations que signe le moment Anthropocène.
SHARE

Accueil