Récemment

Sols 17

Échange entre Matthieu Duperrex et Jean-François Vian sur les enjeux anthropocènes liés à notre rapport aux sols. Une discussion radiophonique animée par Joan Casanelles, enregistrée le 29 janvier 2020 durant la semaine “À l’école de l’Anthropocène” organisée par l’École Urbaine de Lyon.
Vaches dédomestiquées du maquis corse

Les changements inédits de l’environnement obligent à reconsidérer toutes les alliances et rivalités entre les vivants. Le statut diplomatique des relations écosystémiques, legs inattendu de l’anthropisation effrénée de la Modernité, nous prédispose à leur défense contre des rapports unilatéraux à la terre dont l’aspect colonial éclate au grand jour.
Boues rouges, sédiments

L’histoire de la Terre se lit dans les sédiments comme dans un livre ouvert. Mais les sédiments fixent aussi dans leur jeune histoire ce que le sol rend de la marche industrielle forcée de la civilisation occidentale. D’où la nécessité de l’épreuve artistique de cette discordance des sols, des temps, des énergies et des représentations que signe le moment Anthropocène.
sangliers

Le Cow-Working de Matthieu Duperrex n’est pas une traque du sanglier seul, mais plutôt le suivi des interrelations que cet animal provoque dans le territoire corse, notamment en exigeant des collaborations singulières entre des chasseurs, des éleveurs et des chercheurs en biologie animale.
« Standing Rock » (2018, détail), peau de bison et goudron bitumineux (avec l’assistance technique et artistique de Ludovic Duperrex et Frédéric Malenfer).

Dans le cadre du projet hybride “Cow-production” porté par l’artiste Laetitia Carlotti, l’association “Arterra Corsica” reçoit l’artiste-auteur Matthieu Duperrex, directeur artistique du collectif “Urbain, trop urbain”, pour une résidence de recherche du 11 au 23 février.
Image ©Ariane Michel

Le théâtre des Amandiers, à Nanterre, accueille du 1er au 5 février une programmation artistique hybride – un atelier théorique et pratique élaboré par Marielle Macé, Frédérique Aït-Touati et Alice Leroy.
SHARE

Accueil