Récemment

Pipelines songlines

Lecture-performance de Matthieu Duperrex, accompagné par son frère Ludovic Duperrex (tambour et chants Lakota). Finissage de l’exposition « Arcadie altérée » à la librairie Études, jeudi 24 janvier, 17h30. L’élégie « Pipelines Songlines » fait partie d’un recueil de récits à paraître en mars-avril 2019 en double édition, chez Wildproject et La Marelle.
Marche pour le climat du 8 décembre 2018, Paris (CC BY-SA 4.0 by Jules-Xénard)

L’axe ancien ne fonctionne plus pour répondre aux désirs du peuple. Bruno Latour a montré que nous étions en cours de bascule entre un monde orienté vers la Modernité, sur un axe local-global, et un autre monde, orienté quant à lui vers le terrestre sur un axe désinhibition-attachements. Comment cette boussole peut-elle nous aider à lier le mouvement des Gilets Jaunes à celui des Marches pour le climat?
ArcelorMittal non-site (Matthieu Duperrex, 2018)

Table ronde réunissant Pierre Montebello, professeur de philosophie à l’université Toulouse-Jean Jaurès, Cyrille Noirjean, directeur du centre d’art l’URDLA et psychanalyste, et Matthieu Duperrex. Autour de l’exposition « Arcadie altérée » à la librairie Études, mercredi 16 janvier, 17h30.
ArcadieAlteree-DayOne

À l’heure de la catastrophe écologique, force est de constater que l’image du monde comme arcadie est altérée par une menace sourde et incorporelle : la pastorale d’antan est trouée par un tombeau qui signale une zone d’expérience dévastée. Mais plutôt que de se laisser fasciner par le gouffre de l’absence, les bergers de Nicolas Poussin en font un lieu de déchiffrement. Comme eux, Matthieu Duperrex tente d’élucider, pour les vivants, les sédimentations à l’œuvre dans la constitution de nos territoires vécus.
Aujourd'hui Eurydice sur Publie.net

Lecture-performance de Claire Dutrait autour de son roman « Aujourd’hui Eurydice » à la librairie Études, jeudi 13 décembre, 17h30. En écho avec l’exposition « Arcadie altérée », ce roman constitue l’une des issues littéraires des processus d’enquête engagés par le collectif Urbain, trop urbain. Les échanges seront animés par Sophie Lécole Solnychkine, Maître de conférences en arts plastiques.
Holy Rosary Cemetery, Taft (sur les traces de Richard Misrach en Lousiane, août 2015).

Le paysage, manifestement rétif à l’endiguement et à la programmation, se présente comme un organisme pris dans un mouvement permanent. L’auscultation par la photographie de ses morphologies changeantes impose la mise en œuvre de stratégies visuelles, sensibles et empiriques susceptibles de se déployer dans la durée.
SHARE

Accueil