Articles répertoriés pour

espace public

Make it Work, le théâtre des négociations ©Urbain, trop urbain

Courte et stimulante exposition d’opportunité au Pavillon de l’Arsenal, à Paris, autour des dispositifs architecturaux du débat. Un commissariat par le collectif BAOBAB, Dealer d’Espaces.
Périphérique de Toulouse, ©Jean-Yves Bonzon

À Urbain, trop urbain nous considérons que la pratique des espaces urbains les plus ingrats en apparence est toujours l’occasion de «faire lieu», c’est-à-dire de délivrer un sens par-delà le déficit premier de fiction, d’appropriation sociale et de culture.
#abandonedcouch sur Instagram

Le canapé abandonné sur le trottoir expose une valeur d’usage domestique dans l’espace public. C’est un morceau d’intérieur dont le style contrevient souvent à l’architecture de la ville.
Berlin Unlimited — © Frédéric Malenfer 1

Dans le couloir du chemin de ronde, qui définissait la «bande de contrôle» du Mur, les clôtures d’alarme laissaient passer en bas les lapins, tandis qu’en haut des câbles suspendus donnaient aux chiens un segment de déplacement de 70 mètres chacun.
canaldata-vf

Canal du Midi + Open Data = CANALDATA !
Parlement européen—Bruxelles

Visite du Quartier européen de Bruxelles. Derrière la petite gare du Luxembourg, deux grands bras bardés de publicités institutionnelles prétendent vous faire l’accolade. C’est de vous qu’il s’agirait. Choose Who’s in Charge in Europe…
Le chat et la mouette qui lui apprit à voler

C’est parce que l’éthique divise et partage davantage qu’elle ne crée le consensus d’injonction de l’ordre moral, que les débats au sujet des chiens et des chats d’Istanbul dans l’espace public demeureront vifs.
LAPARGA-Photo-Repeatagain

Mais pourquoi cette rue ? La Pargaminières, la rue des parchemins, est faite de tout un palimpseste de pratiques urbaines, de commerces et de beuveries, de mille particules automobiles, de pas perdus depuis la Garonne…
Out of a job yet, © Nora Mandray

C’est à Detroit, Michigan, qu’est née l’automobile. C’est aussi là qu’elle est morte en premier. La ville est en plein marasme. À demi vidée, à moitié détruite. Matériellement et humainement. Le portrait serait presque cauchemardesque… sauf que dans les ruines de l’ancien monde se bâtit la société de demain, une société du partage et de la débrouille.
Hotel California

Comme dans la plupart des chambres d’hôtes —sans doute aviez-vous remarqué ce trait caractéristique de l’hôtellerie de particulier à particulier—, la décoration demeure tributaire du goût du propriétaire et même, plus vraisemblablement, de la représentation qu’il se fait de vos attentes et de la capacité qu’auront à les satisfaire ses vieux bibelots, ceux dont il ne s’est pas encore défait.