Articles par

François-René Datry

François-René Datry

Philosophe empiriste, voyage parfois et accompagne souvent les réflexions du collectif.

Manshiyat Naser, Le Caire – ©David Degner

Pourquoi l’économie des déchets ne peut-elle se présenter, sinon de façon illusoire, comme résolution ou achèvement d’un cycle? Parce que le résidu est non seulement l’envers de la production capitaliste, mais qu’il relève aussi d’une hétérogénéité irréductible, qui exige que nous sortions des schémas de l’économie restreinte.
Et voila Shanghai

Le choix de lire cette bande dessinée de Hergé à l’aide de Foucault n’est pas arbitraire puisque les concepts auxquels nous nous référons ont presque toujours été élaborés à partir de l’observation et de l’analyse de pratiques sociales se manifestant, on le sait, à travers des « discours »… Mais ce parti théorique ne nous dédouane pas de l’exercice de style. Nous assumons la dimension ludique de cette philosophie appliquée.
1453

À Istanbul, pas de repère phare, politique ou religieux, mais la Ville: commerces en tout genre et transports s’y développent et semblent prospérer.
Masumiyet Müzesi

«Le musée de l’Innocence», c’est d’abord le titre du roman de Orhan Pamuk. L’inscription sur l’immeuble de la rue Çukurcuma fait de celui-ci non seulement une «matérialisation de la fiction», mais aussi la réalisation de la synecdoque à l’œuvre dans le roman.
GRANDEUR-DECADENCE-325

1927-1930: Kurt Weill et Bertolt Brecht mettent en scène et en musique une «épopée», celle de la naissance d’une ville, à partir de rien, dans un non-lieu; des gangsters sont en fuite, au bout de leur route. Une seule chose leur reste à faire: fonder une ville avec l’argent qui dort dans les poches des chercheurs d’or en quête de plaisir et de repos.
Metropolis

Dans «Metropolis», les corps s’exténuent au travail, dans «La Menzogna», les corps sortis de la ville quittent leurs costumes «de ville» pour s’enfermer dans des combinaisons d’usine où certains seront broyés, brûlés, électrocutés. Ça, c’est pour le monde d’en bas, celui du travail; et le monde d’en haut? Des corps corsetés, encuirés… ou nus, mais pour se vendre. Mensonge d’en bas: gagner sa vie en perdant son temps, ses forces, sa vie. Mensonge d’en haut: le sexe se vend bien, spectacle et spasme sans amour.