Articles répertoriés pour

urbanisme

Les montagnes de Maokong dessinent un nouvel horizon. © Quentin Lefèvre

Promenade dans la banlieue sud de Taipei où les montagnes constituent la lisière de la ville moderne et lui restituent son enfance buissonnante de pratiques.
Fos4

C’est une ville magnifique que Bouc, seulement elle a le malheur contraire à celui du cheval de Roland: le cheval de Roland n’avait qu’un seul vice, celui d’être mort; la ville de Bouc n’a qu’un seul défaut, celui de ne pas être née.
Lotville 2

À l’initiative de Raumlabor, Le colloque « Lotville Now ! » invitait à la discussion des personnalités aussi différentes que Renée Gailhoustet, Sébastien Martinez Barat et Hans-Walter Müller.
Arabi

À l’intérieur de ses centaines de kilomètres de murs de protection contre les inondations, la Nouvelle Orléans vit avec l’eau. Une relation ambigüe, car se débarrasser des eaux stagnantes et des marécages pour exploiter le foncier est un leitmotiv depuis le XVIIIe siècle.
Mi teleferico_8

Les slogans, les images et l’énergie déployés par l’équipe de communication du gouvernement bolivien disent l’importance symbolique de l’apparition du téléphérique, pop-up étrangement contemporain dans la vieille ville andine de La Paz, cette improbable carcasse urbaine, minutieusement tissée, ossifiée dans la roche et dans des traditions qui ne cessent de se réinventer pour ne pas disparaître.
Parlement européen—Bruxelles

Visite du Quartier européen de Bruxelles. Derrière la petite gare du Luxembourg, deux grands bras bardés de publicités institutionnelles prétendent vous faire l’accolade. C’est de vous qu’il s’agirait. Choose Who’s in Charge in Europe…
Zone-blanche-Bruxelles—Urbain, trop urbain 0

Retour aux espaces en passe de subjectivation. Le blanc de la carte. Vous voici à Pannenhuis, sortis du métro aux grandes orgues orangées formées en stalactites depuis les années 70. La sonorité des cuivres et des vents, dès la sortie de la bouche, vous dirige vers l’hétérotopie d’une après-midi.
Petite Ceinture - ©Giuliano Ottaviani

Photographe italien résidant à Paris, Giuliano Ottaviani y interroge les espaces de friction entre l’urbain postmoderne et le legs, au demeurant fragile, de la ville industrielle. Découvrir son travail sur la Petite Ceinture.
Faits d'électricité – illustration de Micromegapolis

Tribune publiée dans « Libération » en vue du débat «Dessine-moi une ville comme il faut!» où Urbain, trop urbain proposera une série de réflexions d’écologie politique tirées de l’enquête Micromegapolis.
E pur si muove

En fait d’empreinte écologique, c’était à une entame géologique sans solution de retour à laquelle ils assistaient médusés. [extrait du livre Micromegapolis]