Accueil»Écritures»LANGUE URBAINE»
Victor de Lavéra

Victor de Lavéra

1
Partages

Ce premier janvier, à l’occasion d’un retour à Lavéra, sur la plage de Ponteau, on tourne un temps le dos aux cheminées rouges et blanches, aux flammèches d’incident de la Naphtachimie. Et même si ce porte-conteneurs de la CMA-CGM qui va droit en direction du terminal de Fos attire le regard, et bien que les lâchers bruyants et méphitiques de vapeur industrielle ne fassent pas oublier longtemps le singulier contour paysager, on peut tout de même vaquer un moment aux innocentes trouvailles de plage. Entre les concrétions calcaires des mollusques, on se plaît à dénicher les nouvelles roches, les plastiglomérats et autres rebuts détritiques de l’activité humaine, prodigue en nouvelles matières et en nouveaux sols. Un polystyrène d’ébène, une canette Saint-Jacques rouillée, des galets pneumatiques, un cristal de pétrole brut pétrifié, des tessons de terre cuite, des ciments méridionaux… On collecte aussi un rocher rougeâtre et lourd que l’on place dans le coffre de la voiture pour examen ultérieur. À la Marelle, on se rend compte que c’est un milieu habité que l’on a fait voyager sans y prendre garde. Sur ce poudingue ferreux du littoral, dense, au faciès criblé et grenu, évolue à présent un petit escargot des haies. Ou bien escargot des prés, car on ne pense pas à regarder s’il porte la lèvre sombre à l’ouverture. Baptisé Victor, allez savoir pourquoi, il a sa salade mais n’y touche pas. Il a trop chaud en appartement. Il dort dans une alvéole. Il faudra le ramener à Lavéra, près de la pétrochimie qui éructe colorée et suinte en nuages tout un microclimat pour Victor. Victor de Lavéra, premier animal sentinelle dont on croise ici la frêle ligne de vie.

Victor de Lavéra
Victor de Lavéra

> En savoir plus sur le projet d’écriture Sédiment(s),
sur le site de la Marelle ou ici-même.

Auparavant

Une résidence à la Marelle

Ensuite

À la limite du pays fertile

Pas encore de commentaire

Commenter cet article

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>